12 mars 2007

The Great raid - John Dahl (inédit )

medium_Great_raid.jpegEn janvier 45, un commando de rangers est chargé de délivrer 500 soldats américains prisonniers des Japonais dans les Philippines.

Sorti en août 2005 aux USA ce film de John Dahl (Last séduction, Une virée en enfer) a totalisé la maigre recette de 10M$. Inédit en salles en France et disponible en dvd en zone 1 uniquement, The Great raid souffre de la comparaison avec des films de guerre aussi réussis que Saving Private Ryan, La ligne rouge ou bien encore Frères de sang. Cette extraordinaire épopée humaine et militaire tirée de faits réels où sont exaltés les valeurs d'héroïsme et de solidarité manque de souffle lyrique et d'ampleur romanesque. La mise en scène, trop classique, se perd dans de multiples intrigues parallèles (le commando, la survie de soldats dans un camp de détention, le parcours d'une jeune infirmière qui fournit des médicaments aux prisonniers via un réseau de résistance philippin) avant de tenter de faire étalage de virtuosité dans la dernière demi-heure avec ce grand raid promis dans le titre. L'assaut final, dans la profondeur de la nuit, est difficilement lisible et manque d'intensité. De plus Miramax, producteur et distributeur du film, n'a pas hésité, dans un souci habituel de rassembler divers publics, à plaquer artificiellement sur ce récit guerrier une histoire d'amour, peu crédible, entre l'infirmière rebelle (magnifique Connie Nielsen) et un commandant blessé retenu prisonnier (lymphatique Joseph Fiennes). L'intrigue, découpée en récits parallèles autour d'une mission de sauvetage, les décors, réalistes et soignés, rappellent l'indépassable Pont de la rivière Kwaï. Les amateurs de film de guerre reverront plutôt cet excellent film de David Lean avec l'inoubliable Alec Guiness en commandant courage et obstiné.

Aucun commentaire: