8 juil. 2007

Pirates des Caraïbes : Jusqu'au bout du monde - Gore Verbinski

Résumé du film dans la note du 20/03/07

Abordages, trahisons, malédictions sont à nouveau au rendez-vous de ce troisième opus épique, assurément moins burlesque que le précédent mais toujours fun et grisant.
L'intrigue assez confuse du Coffre voit ici les motivations, la
personnalité de chacun se préciser et s'affirmer dans un contexte de crise : la fin imminente de la piraterie. Le récit non linéaire multiplie à l'envie les intrigues secondaires d'où se détache très nettement le personnage sexy et combatif de Keira Knightley, introduit de nouveaux personnages comme Sao Feng (Chow Yun Fat) ou le père de Jack Sparrow (Keith Richards, le modèle de Depp pour Sparrow) trop vite disparus, les scènes dialoguées pleine de dérision et de panache, les coups de théâtre avec moult trahisons, les combats à l' épée et/ou navaux explosifs dans un joyeux barnum. Depp, moins en roue libre que dans Le coffre, reste l'attraction principale de ce dernier volet spectaculaire mais néammoins un peu trop long (2h47) à nous conduire vers une bataille navale dantesque et la dispersion de nos héros principaux vers de nouveaux horizons.

1 commentaire:

Ally a dit…

Oui un peu longs les combats mais par contre, j'ai adoré le côté schizo de Jack...trop marrant :-)