17 févr. 2008

Benjamin Gates et le livre des secrets - Jon Turteltaub

Lorsque réapparaît une page manquante du journal de John Wilkes Booth, l'assassin d'Abraham Lincoln, tout indique que l'arrière-arrière-grand-père de Benjamin Gates a joué un rôle clé dans la conspiration qui a conduit au meurtre de l'ancien Président américain. Déterminé à prouver l'innocence de son ancêtre, Ben remonte la piste tracée par une série d'indices, qui va le mener à Paris et à Londres avant de le ramener aux Etats-Unis. Ce périple, marqué par de surprenantes révélations, le conduira vers les secrets les mieux gardés de notre monde.

Après l’énorme succès du premier volet centré sur le trésor des Templiers, toute l’équipe de Benjamin Gates, augmentée d’Helen Mirren en mère du héros, remet le couvert pour de nouvelles aventures rocambolesques où il est question du Livre des Présidents et d’une cité d’or inca : 2 équipes (en bad guy pas si machiavélique que ça Ed Harris), de nombreuses énigmes à résoudre pour enfin accéder au trésor fabuleux selon le principe bien connu de la chasse au trésor ici aux dimensions mondiales. Mais l’équipe menée par le producteur Bruckheimer, maître d’œuvre de la fantastique saga Pirates des Caraïbes, ne parvient pas à proposer une suite plus stimulante et livre un film agréable et divertissant si on oublie les incohérences du scénario, un humour poussif et des scènes d’action peu spectaculaires. Malgré une mise en place longuette, un défaut dont était paradoxalement dépourvu le premier volet, le récit, en accumulant les péripéties assez invraisemblables à travers le monde (intrusion en un temps record de BG dans le bureau de la Reine à Buckingham Palace, dans le bureau ovale de la Maison Blanche avant de kidnapper le Président des Etats-Unis dans les caves de Mount Vernon!) maintient un bon rythme, à défaut de soutenu, où souffle un esprit d’aventure qui appelle à notre enfance et que la saga Indiana Jones convoquait pour un résultat bien plus jouissif. Le duo comique Jon Voight/Helen Mirren reste la bonne idée de Benjamin Gates et le livre des secrets, riche en objets et lieux historiques plus ou moins connus mais à la mise en scène indigente jusqu’à un final enlevé au mont Rushmore, que l’on a plaisir à revoir après La mort aux trousses, sous inspiration Indiana Jones : cavernes recelant chausse-trappes, pièges en tout genre et énigmes à résoudre pour progresser vers le trésor merveilleux. Lorgnant en effet du côté des aventures du baroudeur passionné d’art mises en image avec panache et virtuosité par Spielberg ainsi que des missions impossibles high-tech de la bande à Ethan Hunt à travers le globe, Benjamin Gates ne parvient pas à se hisser à côté de ses aînés : jamais jubilatoires ni vraiment trépidantes ces nouvelles aventures constituent un divertissement familial sympathique pour patienter avant le nouvel opus d’Indiana Jones prévu dans quelques mois et qui s’annonce au vu des premières images décoiffant.

1 commentaire:

kro sister a dit…

Assez festif ce film, divertissant quoi, comme le premier on sait déjà comment ça va terminer !!! tu as raison, vaut mieux attendre Indiana Jones, ça sera surement + rythmé et trépidant !!!
Et Juno, j'attends ton compte rendu, car ça m'a bcp plu!