6 juil. 2008

Kung-Fu Panda / Mark Osborne & John Stevenson

Passionné, costaud et quelque peu maladroit, Po est sans conteste le plus grand fan de Kung-Fu. Serveur dans un restaurant de nouilles de son père, son habileté reste encore à prouver. Elu pour accomplir une ancienne prophétie, le rêve de Po devient réalité lorsqu'il rejoint le monde du Kung-Fu pour apprendre les arts martiaux auprès de ses idoles, les légendaires Cinq Cyclones : Tigresse, Grue, Mante, Vipère, Singe sous les ordres de leur professeur et entraîneur, maître Shifu. Mais Taï Lung, le léopard des neiges fourbe et animé d'un désir de vengeance, approche à grands pas et c'est Po qui sera chargé de défendre la vallée face à cette menace grandissante. Son rêve de devenir maître de Kung-Fu se transformera-t-il en réalité? Po met du coeur-et du corps-à l'ouvrage et le héros improbable découvrira finalement que sa plus grande faiblesse est sa plus grande force.

Après Madagascar et Shrek, le studio Dreamworks présente un nouveau film d’animation avec au centre un phénomène panda-normal, Kung-Fu Panda.
Avec son personnage principal attachant, un panda obèse très gourmand sommé par une prophétie de devenir un héros grâce à sa science de l’art martial, ses décors somptueux aux couleurs éclatantes, ses scènes de kung-fu virtuoses, son message optimiste véhiculé dans une ambiance zen, Kung-Fu Panda se présente comme une réussite éclatante dont l’animation est tout simplement bluffante.

Les scènes de bravoure abondent : de l’évasion spectaculaire du méchant au combat final opposant l’Elu au traitre jusqu’à un combat titanesque sur un pont suspendu l’action survitaminée défiant les lois de l’apesanteur dans des combats sortis de Tigre et dragon procure un agréable sentiment de jubilation. Ponctué de nombreuses références cinématographiques (Matrix, Kill Bill, les films de Bruce Lee et des Shaw Brothers), habité par la philosophie et l’art de vivre chinois, Kung-Fu Panda est un récit d’apprentissage : un personnage ordinaire doit accepter d’embrasser un destin extraordinaire. Eloge de la différence, de l’amitié, de l’honneur en même temps que démonstration martiale impressionnante, Kung-Fu Panda est l’alliance de Kurosawa et de Tigre et dragon avec une bonne rasade d’humour. Les auteurs du film ont privilégié l’action et l’émotion à l’humour énorme à la Shrek qui carburait au gag renversant, à la réplique qui fait mouche et au comique de situation hilarant. Si son scénario est sans surprises voire un peu paresseux à l’image de son héros, le parcours chaotique du quidam pour devenir l’Elu entre rejet et acceptation, cette petite merveille d’animation de Dreamworks emporte l’adhésion par, outre ses nombreuses acrobaties et combats incroyables, ses scènes très réussies entre le maître et l’élève : de la méfiance à la complicité, cette version animée du tandem Yoda/Skywalker est le cœur de cette histoire visuellement impressionnante et spirituellement apaisante promise, vu l’énorme succès aux Etats-Unis, à une suite avec toujours l’excellent Jack Black comme modèle pour Po, le kung-fu panda le plus cool qui soit.
(Sortie le 09 juillet)

Aucun commentaire: