4 sept. 2008

Le premier jour du reste de ta vie / Rémi Bezançon

Après le sympathique Ma vie en l’air (2005) sur les problèmes de cœur d’un trentenaire célibataire, Rémi Bezançon propose avec Le premier jour du reste de ta vie la chronique d’une famille nombreuse sur une douzaine d’années à travers cinq journées particulières et déterminantes.
Cet intéressant choix narratif associé à de judicieuses options de mise en scène dynamisent l’ensemble de ces instants de vie croqués avec humour, énergie, mélancolie. Chaque membre de la famille a ainsi, dans cette histoire chorale son segment pour exister : placé sous le regard des autres (le clan familial) et du spectateur, il est au cœur d’évènements intenses et réalistes. Le ton est toujours juste et témoigne d’une réelle tendresse pour ces personnages très attachants proches d’une famille qu’on a pu connaître. Entre désir d’émancipation et nécessité de retrouver des moments de complicité et de partage, Le premier jour du reste de ta vie met l’accent subtilement sur l’importance des liens du sang.
Portée par des comédiens épatants, connus (Jacques Gamblin, Zabou Breitman) comme moins connus (Marc-André Grondin, Pio Marmai) mis en valeur par un scénario inspiré, rythmée par une bande-son pop-rock irrésistible (Bowie, Reed, Daho…), cette bouleversante chronique familiale est la bonne surprise française de cet été.

1 commentaire:

krosister's back a dit…

COuCou, faisait un moment que j'avais pas laissé de pti commentaires. Enfin vu un film dont tu as fais la critique cet été et on a passé un bon moment en effet c'était bien, pas vu le temps passer. ALlez bon festival de Deauville et bisous a VIggo de ma part surtout je suis la 1ère fan d'Aragorn tu le sais :o)+++++++