21 mai 2009

Kinatay / Brillante Mendoza

Peping, un jeune étudiant en criminologie, est recruté par son ancien camarade de classe, Abyong, pour travailler en tant qu'homme à tout faire au service d'un gang local de Manille. Cette activité lui permet de gagner de l'argent facilement pour faire vivre sa jeune fiancée, étudiante elle-aussi, qu'il a décidé d'épouser. Mais pour ça, il lui faut encore plus d'argent. Abyong propose alors au jeune homme de s'engager dans une "mission spéciale", particulièrement bien rémunérée...

62ème Festival de Cannes-Compétition officielle

Pour la troisième fois consécutive le philippin Brillante Mendoza a l’honneur de la compétition officielle. Inspiré de faits réels, Kinatay raconte la nuit en enfer d’une jeune recrue en criminologie.

Mendoza reprend son procédé filmique de temps réel avec bande-son saturée de bruits urbains, couleurs éclatantes dans une recherche constante de réalisme qui s’accompagne ici d’un effort de dramatisation. Après une exposition consacrée à la noce du jeune homme le récit bifurque vers l’horreur avec la mission spéciale auquelle s’engage Peping pour faire vivre sa famille : le kidnapping d’une prostituée.

Glissement intéressant vers le thriller mais vite suivi d’une séquence interminable dans une camionnette de 40 minutes où Mendoza ne coupe pas pour traduire l’angoisse de l’attente vécue par le jeune homme embarqué dans un voyage vers l’horreur. Il croit filmer la peur panique en multipliant les gros plans dans l’espace confiné de l’automobile et l’extérieur qui représente un échappatoire mais ne filme que le vide. Avec la suite, la torture de la victime à laquelle assiste impuissant le personnage principal, Mendoza cherche à provoquer des réactions extrêmes avec moults détails sanglants et violents : pas de réaction d’effroi et de sensations fortes juste un ennui mortel nait de la séquence précédente et une absence d’émotion pour le calvaire vécu par ce policier en devenir.

Aucun commentaire: