3 nov. 2009

Fais-moi plaisir! / Emmanuel Mouret

Ariane est persuadée que son compagnon Jean-Jacques fantasme sur une autre femme. Pour sauver son couple, elle lui demande d'avoir une aventure avec celle-ci, pensant qu'il s'agit du meilleur remède pour le libérer. Lorsque Jean-Jacques se rend chez cette femme qu'il connaît à peine, il ne sait pas encore qu'il s'agit de la fille du Président de la République...

31ème CINEMED-Hommage à Emmanuel Mouret

Depuis Laissons Lucie faire (2000), Emmanuel Mouret en véritable auteur, trop méconnu malheureusement, trace son sillon dans le paysage trop formaté de la comédie française avec ce qu’il appelle le divertissement sentimental, quelque part entre Rohmer pour cette propension à faire dire tout haut leurs sentiments à ses personnages dans des marivaudages élégants et autres complications amoureuses et Keaton pour le comique visuel et burlesque qui font le sel de nombreuses situations vraiment drolatiques.

Son art de la réplique, la manière dont elle est dite comme le comédien choisit pour l’énoncer, fait régulièrement mouche pour transformer des situations banales du quotidien où peuvent s’exprimer des sentiments désuets en purs moments de comédie décalée.

De plus la sensualité s’y exprime souvent de jolie manière qui tient à la fois de la courtoisie et de la poésie : dans Un baiser s’il vous plaît une main remontant doucement le long d’une jambe, ici des pieds s’enlaçant au petit matin.

Sur le papier Fais-moi plaisir ! a tout d’un Eyes Wide Shut galant soit une nuit pour assouvir un fantasme d’adultère avec consentement du conjoint qui y voit l’occasion de cimenter leur couple. Mais un Eyes Wide Shut galant mâtiné de burlesque, la Mouret’s touch si délectable !

On retrouve dans son dernier film un questionnement comico-mélancolique sur la permanence du désir et de la fidélité dans le couple dans un emballage festif qui fait plus que jamais part au comique visuel de situation. En effet la séquence centrale est une fête mémorable où Mouret convoque avec réussite le burlesque de The party de Blake Edwards lors de gags bien exécutés. Après ce grand moment de fantaisie le soufflet comique a un peu tendance à retomber nonobstant un after assez cocasse dans l’appartement de la bonne peuplé de colocataires surprenants.

Au niveau casting des gens venus d’univers différents comme Frédérique Bel, Danny Brillant ou Déborah François entoure l’acteur Mouret toujours désopilant dans son rôle de séducteur timide.

Fais-moi plaisir ! est un vrai régal de comédie dans un style original à découvrir d’urgence pour ceux qui ne seraient pas familier avec l’univers attachant d’Emmanuel Mouret.

Aucun commentaire: