29 nov. 2009

L'édition 15ème anniversaire blu-ray de Fight Club

Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l'amour de son prochain.

Premier roman de Chuck Palhaniuk, Fight Club suscita à sa sortie des réactions très fortes. Ainsi dans le Village Voice on pouvait lire que ce livre traitait de « l’émasculation de la civilisation occidentale » et « de l’obsolescence imminente du mâle sur le plan social et économique ». Pour le réalisateur de 7ven, David Fincher, son film entend montrer les dégâts que la société moderne inflige aux jeunes hommes.
Fight Club est en effet un coup de poing cinématographique, nihiliste dans son propos comme virtuose dans la forme, en direction du mâle occidental asservi par la société de consommation (« C’est seulement après avoir tout perdu que tu es libre de faire ce dont tu as envie »/Tyler Durden) en même temps que le portrait noir et désespéré d’une génération bourrée d’addictions en tous genres et coutumière de pratiques violentes pour se prouver qu’elle existe. A travers les membres de ce club très particulier le film présente une jeunesse disloquée qui cherche des réponses au bonheur et se sentir bien. Tyler Durden est en quelque sorte l’incarnation de l’idée nietzschéenne du nihilisme : le changement vers la liberté passe par la mise à bas des vieilles valeurs, des contraintes sociales. Le film, loin d’être une apologie de l’ultra-violence comme certains critiques ont pu l’écrire, présente les limites et ses ambivalences de cette idée attractive pour les jeunes désœuvrés.
La forme explosive va de pair avec un propos sulfureux faisant de l’autodestruction un moyen absolu pour arriver à une forme de renaissance et d’apaisement (la séquence finale d’affrontement entre Brad Pitt et Edward Norton). La radicalité de l’objet cinématographique lui a valu le statut de film culte.


Test blu-ray

Pour fêter son 10ème anniversaire, Fight Club s’offre une superbe édition Blu-Ray FPE dans un packaging remarquable avec jaquette au choix, photos d’exploitation, dossier de presse et un disque riche en bonus avec un nouveau master et une piste en VO DTS-HD Master Audio de tonnerre.

Le transfert approuvé par Fincher est exemplaire en terme de netteté, de contraste avec un très bon piqué de l’image. La tonalité sombre, désaturée de l’image est raccord avec l’univers mental délabré des protagonistes.
La bande-son, d’une incroyable richesse, prendra toute sa dimension avec la piste DTS-HD Master Audio en version originale : la scène du crash aérien est une expérience sonore explosive et énorme dans son genre !

Les bonus
Tout d’abord 4 commentaires audio sont proposés sur cette édition s’ouvrant par un bonus hilarant : Commentaire de David Fincher/Commentaire de David Fincher, Brad Pitt, Edward Norton, Helena Bonhan Carter/ Commentaire de Chuck Palahniuk et Jim Uhls/Commentaire d’Alex Mcdowell, Jeff Cronenweth, Michael Kaplan et Kevin Haug.

Ren Klyce et la conception sonore de Fight Club
Une interview de Ren Klyce auteur de l’incroyable bande son du film. De plus vous pourrez participer à un petit atelier de montage sonore de quelques scènes.

Fight Club Analysé (HD – 9.58 minutes)
Un module amusant sur la soirée des Spike Guys Choice Awards 2009 présenté par Mel Gibson en tenue de guerrier écossais, cheval compris. David Fincher, Brad Pitt et d’Edward Norton sont décontractés et contents de se retrouver sur scène pour évoquer avec humour ce film culte.

Les coulisses du tournage
En trois parties (Production, Effets Spéciaux et Sur le tournage) ce passionnant bonus permet de découvrir en mode multi-angle le tournage de séquences du film.

7 scènes inédites sont présentées en SD

Puis ajoutons une section de matériel publicitaire avec bandes annonces, spot tv, messages d’intérêt ainsi qu’une galerie d’arts composée de photos, storyboards et peintures de pré-production…

Aucun commentaire: