27 sept. 2010

Wall Street / Oliver Stone

Splendeurs et misères de Bud Fox, jeune loup d'une banque d'affaires de Wall Street, qui réussit à séduire un investisseur, Gordon Gekko. Ce dernier lui explique que l'avarice et l'ambition sont les premières vertus s'il veut réussir dans le milieu de la finance.

Après Platoon, Wall street (1988) est le nouveau film engagé du réalisateur Oliver Stone qui se penche cette fois sur le monde de la finance avec le mordant et l'acuité de ses premières réalisations : défilent délits d'initiés, OPA sauvages et autres magouilles financières de requins cyniques et amoraux dont Gordon Gekko est le chef de file.
Michael Douglas trouva en effet un rôle en or qui lui valut l'Oscar du meilleur acteur : charismatique et cynique en diable, doté de punchlines mémorables ("Greed is good", "If you need a friend, get a dog"), Gekko est le bad guy que vous allez adorer tester. Charlie Sheen, dans un de ses meilleurs rôles aux côtés de son père, incarne quant à lui un jeune loup qui va très vite être vampirisé par Gekko, le tentateur gominé en costume sur mesure à 50000$ qui lui promet argent facile, poulette de luxe en échange de son dévouement/asservissement.

Wall Street est une plongée sans concessions dans le monde du capitalisme financier qui, si esthétiquement accuse un peu le coup, résonne fort dans l'actualité : régie par des valeurs comme la cupidité et la soif de puissance, cette machine infernale semble inarrêtable.

Technique
On regrettera l'absence de restauration : piqué décevant, définition perfectible pour certains plans, couleurs un peu ternes... Avec à la base une photo vaporeuse datée 80's difficile à restituer en HD, l''image proposée dans cette édition blu-ray FPE offre un plus par rapport à l'édition DVD mais est décevante pour ce titre phare de la filmo d'Oliver Stone.
Les pistes sonores sont à l'avenant avec un certain manque de relief général, les dialogues restant clairs en VF comme en VO.

Bonus
Introduction du réalisateur Oliver Stone (1') : réalisée en 2007 pour le 20ème anniversaire du film
Commentaire audio du réalisateur
La cupidité a du bon (57') : doc rétrospectif avec interventions du réal, du cast masculin et de spécialistes de Wall Street. Il est frappant de voir que les traders de Wall Street ont fait de Gekko un modèle de réussite et que les pratiques relatés dans le film sont toujours d'actualité.
Making-of (47') : module classique sur le tournage avec images d'archives et interviews
14 scènes inédites (23') dont chute et fin alternative avec le commentaire optionnel d'Oliver Stone

Aucun commentaire: