10 janv. 2011

Mon beau-père et nous / Chris Weitz

Il aura fallu 10 ans, deux enfants avec sa femme Pam et d’innombrables obstacles pour que Greg soit enfin accepté par son beau-père. Les doutes de Jack réapparaissent lorsque Greg, à court d’argent, travaille au noir pour un laboratoire... Quand l’ensemble du clan Furniker, y compris Kevin, l’ex de Pam, se retrouve pour l’anniversaire des jumeaux, Greg doit prouver à Jack qu’il est un vrai chef de famille. Mais après tous les malentendus, l'espionnage et les missions secrètes, Greg va-t-il réussir l’examen final de Jack et lui succéder à la tête du clan…ou le cercle de confiance sera t-il brisé pour toujours ?

Après deux épisodes réalisés par Jay Roach, le troisième volet de la franchise des Fockers, Mon beau-père et nous (Little Fockers) a été confié à Chris Weitz (Pour un garçon, La boussole d'or) qui reprend bien sûr tous les acteurs qui ont fait le succès de ces deux comédies en adjoignant une flopée de seconds rôles prestigieux.

La succession d'acteurs de renom dans de nouveaux rôles de second plan pas toujours bien exploités (Laura Dern et Harvey Keitel doivent se contenter d'une poignée de dialogues quand Jessica Alba parvient à installer son personnage de commerciale nymphomane) ne parvient pas à masquer l'indigence d'un scénario dont les situations comiques sont moins réussies que dans le premier opus.

Les gags font en effet moins mouche, le rythme s'avère assez paresseux mais le plaisir de retrouver le duo De Niro et Stiller (sans oublier l'excellent Owen Wilson) reste néanmoins présent lors des joutes verbales musclées entre les deux hommes, duels psychologiques et désormais physique émaillés de références jubilatoires au Parrain ou Les dents de la mer.

Aucun commentaire: