30 mars 2011

L'homme qui voulait vivre sa vie / Eric Lartigau

Paul Exben a tout pour être heureux : une belle situation professionnelle, une femme et deux enfants magnifiques. Sauf que cette vie n'est pas celle dont il rêvait. Un coup de folie va faire basculer son existence, l'amenant à endosser une nouvelle identité qui va lui permettre de vivre sa vie.

D’après un roman de Douglas Kennedy, L’homme qui voulait vivre sa vie offre au réalisateur Eric Lartigau sa première incursion dans le registre du thriller existentiel après trois comédies dont le sympathique Prête-moi ta main.

Porté par un épatant Romain Duris de tous les plans, le récit se divise en deux parties articulées autour du parcours du personnage de Duris : un drame conjugal à Paris puis un road movie existentiel du côté du Monténégro. Lartigau illustre avec application les thématiques chères à Kennedy comme la question de l’identité, l’imprévisibilité de la vie. Si la seconde partie manque un peu de rythme mais il est vrai que les choix d’adaptation ne manquent pas d’audace narrative, l’ensemble séduit par la composition intense de Duris et le soin apporté à l’image : des beaux quartiers aux paysages du Monténégro la fuite en avant et le parcours intérieur de cet homme en crise ne peuvent laisser indifférent jusqu’à un épilogue assez surprenant.

Test blu-ray

Technique

Le transfert Blu-ray comme souvent chez l'éditeur est soigné avec des images très détaillés, une colorimétrie riche et un léger grain cinéma respecté. On notera toutefois des noirs parfois trop prononcés. Le travail notable sur le cadre se voit ainsi magnifié par ce transfert HD de belle facture.

La piste en DTS HD Master Audio 5.1 offre des dialogues très clairs et une partition musicale bien aérée.


Bonus

Débutons par un bon making-of qui a la forme d'un carnet de voyage où une petite caméra s'infiltre dans l'équipe pour montrer en toute simplicité et vérité le quotidien du tournage (HD, 47 minutes).

L'interview de Douglas Kennedy et du réalisateur Eric Lartigau (SD, 6 minutes) se focalise sur les thèmes de l'histoire et les choix des acteurs.

La rencontre, proposée par Laurent Weil, avec le réalisateur et les acteurs Romain Duris et Marina Foïs (HD, 20 minutes) permet d'approfondir sensiblement les informations données dans le module précédent : les intervenants, décontractés, reviennent sur l'écriture, l'expérience du tournage.

Enfin plusieurs galeries (photos, projets d'affiches, storyboards) et un module interactif assez ludique sur le développement photo complètent cette édition FPE.

Aucun commentaire: