20 avr. 2011

Détective Dee : Le mystère de la flamme fantôme / Tsui Hark

L’histoire se déroule en Chine, en l’an 690, durant la période trouble correspondant à l’ascension de l’impératrice Wu Ze Tian.
Tout est prêt pour la cérémonie du couronnement et la petite ville de Chang-An est dans ses habits de fête. Mais une série de morts mystérieuses menace l’intronisation de Wu Ze Tian. L’impératrice décide alors de faire appel au seul homme capable de percer ce mystère : Le juge Ti, de retour après huit ans de prison pour insolence et insubordination…

Avec Détective Dee, le mystère de la flamme fantôme, Tsui Hark est de retour au premier plan après une série de projets mineurs depuis 10 ans et l’excellent Time and tide (2001) nonobstant l’efficace Seven Swords (2005).

Avant d’être mise en images par Tsui Hark, la légende du juge-détective Dee qui termina sa carrière comme chancelier de l'impératrice Wu au VIIès est connue chez nous grâce aux romans écrits par le diplomate néerlandais Robert van Gulik qui le renomma le juge Ti.

Son nouveau film à l’agréable parfum de serial offre un spectacle total en mixant le film policier, le film fantastique, le film de wu xia pian avec une maestria visuelle très jubilatoire.

Avec ses personnages bondissants, le film propose un travail très intéressant sur les lignes verticales : le plan est composé de nombreux détails (forêt de bambous, rondins de bois, champ de flèches, épées ou lances dressées dans le combat, statue géante de Boudha) disant cette volonté d’aller toujours plus haut, plus loin dans l’orchestration des scènes d’action que Tsui Hark étire un maximum pour le plus grand plaisir des amateurs de ce genre de divertissement.

On sort de l’aventure, détonnant mélange de Sherlock Holmes et Tigre et dragon, complètement groggy.

Aucun commentaire: