17 avr. 2011

D'un film à l'autre / Claude Lelouch

Un documentaire retraçant toute la filmographie de Claude Lelouch. Pour les 50 ans des Films 13, le cinéaste y dresse un bilan de sa carrière, assumant échecs et succès, et y montre des images inédites...

Produit par Claude Lelouch pour l’anniversaire des 50 ans de sa société Les Films 13, D’un film à l’autre est un documentaire rétrospectif sur sa carrière : mélange d'extraits de films, d’interviews d’images de tournage agrémenté d’une voix-off en fil rouge, ce bilan-confession passe en revue un demi-siècle de cinéma, le cinéma d’un artiste amoureux des acteurs à la carrière atypique.

Si le film n’est pas exempt de complaisance, écueil par essence de ce genre d’exercice qu'est l’autobiographie (introduction très étirée sur un « exploit » sportif du cinéaste dans les rues de Paris, mise en avant des prix gagnés et de la pléïade des acteurs ayant participé à ses films,) force est de reconnaître que Lelouch n'hésite pas à recourir à l’autocritique, évoquant ses échecs, ses coups de blues après les échecs commerciaux d’une partie de sa filmo. En effet il n’hésite pas à parler du succès planétaire de Un homme et une femme comme de la mauvaise réception de sa suite 20 ans après. Cinéaste inspiré par l’Amour et les acteurs, Lelouch n’aura de cesse de multiplier les projets de différentes ampleurs sur les hasards et les conséquences de la vie, la ronde des sentiments avec une exaltation et une envie de cinéma patentes pour le meilleur et pour le pire.

Si certaines images d’archives comme celles émouvantes montrant Patrick Dewere sur le plateau de Edith et Marcel et certaines informations ne manquent pas d’intérêt, on pourra regretter que le documentaire soit avare en interventions d’acteurs et en infos techniques pour développer la méthode Lelouch, le doc in fine ressemblant à un collage d’extraits et images making-of avec commentaire audio en supplément. Les fans apprécieront, les autres risquent de juger le projet complaisant et vain.

Aucun commentaire: