19 avr. 2011

Mon père est femme de ménage / Saphia Azzeddine

Polo a 16 ans et les complexes d’un ado de son âge. Entre une mère alitée et une soeur qui rêve d'être miss, le seul qui s’en sorte à ses yeux, c’est son père. Hélas, il est femme de ménage...

Adapté de son roman homonyme, Mon père est femme de ménage réalisé par Saphia Azzeddine mélange chronique adolescente et comédie sociale dans une histoire centrée sur les relations tragi-comique entre un père et son fils.

Si le duo père-fils est le pivot du récit, de nombreuses scènes mettant en scène les copains du héros façon Les beaux gosses offrent de beaux moments comiques, vannes souvent politiquement incorrectes mais reflétant de manière juste les échanges piquants tels qu’ils peuvent circuler au sein d’une bande d’ados, additionnés aux répliques savoureuses du personnage de François Cluzet. Le reste de la famille n’est pas oublié, les interventions de la mère alitée et de la sœur bimbo se rêvant miss nationale ponctuent, de manière inégale dans l’efficacité comique, cette histoire attachante quand elle se focalise sur ses deux personnages masculins.

Pour toucher un large public, ce sympathique premier film peut compter sur son duo d’acteurs complices et son histoire aux dialogues réussis s’inscrivant dans un cadre, la banlieue, envisagée ici une fois n’est pas coutume comme un espace social où la solidarité, l’amitié, l’espoir ont droit de cité au quotidien.


Aucun commentaire: