22 oct. 2012

Amour / Michael Haneke

Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés, professeurs de musique à la retraite. Leur fille, également musicienne, vit à l’étranger avec sa famille. Un jour, Anne est victime d’une petite attaque cérébrale. Lorsqu’elle sort de l’hôpital et revient chez elle, elle est paralysée d’un côté. L’amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve.

Chronique cannoise

Trois ans après sa Palme d’or pour le Ruban Blanc l’autrichien Michael Haneke est de retour en compétition avec Amour, film plus modeste centré sur un couple de personnages âgées devant faire face à la maladie de l’épouse.
Haneke a choisit de raconter l’histoire simple et tragiquement ordinaire mais assez rare au cinéma d’un couple dont l’un des membres s’éteint peu à peu devant l’autre, condamné par la maladie.

Le quotidien du couple avant et après le drame est détaillé de manière clinique : le début du film nous montre le bonheur d’assister à un concert de musique, la complicité à la table du petit déjeuner puis, après l’hospitalisation, la répétition des soins médicaux, des gestes et des mots apaisants pour faire oublier la douleur qui va croissant.
Le sujet de la fin de vie comme la forme dictée par le huis clos avait de quoi inquiéter. Pourtant l’apparente sécheresse de ton liée au choix d’un dispositif cinématographique (absence de musique, plans fixes) qui bannit le chantage à l’émotion ou une dramatisation spectaculaire n’empêche pas le film d’être très émouvant grâce au travail des deux acteurs principaux, sans oublier la fidèle Isabelle Huppert.

Le grand Jean-Lous Trintignant qui n’avait pas tourné depuis de nombreuses années et la formidable Emmanuelle Riva forment ce couple attachant dont l’histoire dramatique, montrée frontalement par Haneke qui s’autorise une poignée de scènes rêvées bien intégrées au récit, sonne douloureusement juste.

Amour et son histoire universelle est le film le plus accessible de son auteur, un de ses plus réussis où la forme épurée, sans artifices est au service d’une interprétation magistrale et renversante.


MAJ : Amour a remporté la Palme d'Or du 65ème festival de Cannes

Aucun commentaire: